« L’autogestion est un aspect important de la culture sanitaire »

Qu’est-ce que l’autogestion et pourquoi faut-il la promouvoir ? Marie-Luise Dierks, principale intervenante lors du forum SELF (qui a eu lieu fin octobre 2019) répond à ces questions.

Marie-Luise Dierks dirige le domaine de recherche « Orientation des patients et éducation à la santé » à la Haute école de médecine de Hanovre et elle est membre du comité d’administration du réseau Evivo.

Qu’est-ce que l’autogestion ?

L’autogestion signifie que l’on gère de manière active une situation, que ce soit dans la vie quotidienne ou professionnelle, mais aussi en matière de santé et de maladie. L’autogestion fait intervenir des connaissances, une planification et la motivation. Il s’agit de connaître et d’utiliser ses propres ressources.

Qu’est-ce que le programme INSEA et quelles expériences avez-vous faites à cet égard ?

Le programme INSEA entend aider les malades chroniques, leurs proches et amis à gérer leur situation de façon efficace et en toute autonomie. Il nous permet de transposer en Allemagne le Chronic Disease Management Program, fondé sur des données probantes et bien établi aux USA. À cette fin, nous collaborons avec des collègues en Suisse et en Autriche, où le programme s’intitule EVIVO.

Que faut-il pour que l’autogestion fasse partie du système sanitaire ?

Il faut proposer activement aux personnes concernées les offres d’autogestion qui ont fait leurs preuves. Elles doivent faire partie de l’approvisionnement en soins. Cela implique également que les assurances-maladie prennent en charge les coûts de ces programmes. En fin de compte, il faut une volonté politique pour poser les jalons adéquats.

Lire l'interview complète

(Vidéo) Entretien avec Prof. Dr. Marie-Luise Dierks

Présentation de Prof. Dr. Marie-Luise Dierks au Forum SELF 2019